En Kiosque Couverture Sommaire Cliquer sur la photo pour agrandir la couverture ou le sommaire. Bonnes tables
La maison de l'Amérique latine

La maison de l'Amérique latine:
charme et discrétion


Les plats raffinés et élégants de Thierry Vaissière

La discrétion est de mise. Aucune plaque, aucune carte extérieure ne signale le restaurant, boulevard saint-germain, à Paris. une adresse réservée aux initiés ? Ce serait dommage. L’endroit vaut le détour. Charme du lieu, qualité de la table qui, grâce au chef thierry vaissière, attire de plus en plus d’amateurs.

Le lieu est historique : la Maison de l’Amérique latine a été inaugurée en 1946 par le général de Gaulle pour renforcer les relations entre la France et les vingt républiques d’Amérique latine. Mais les bâtiments qui l’accueillent sont beaucoup plus anciens : deux hôtels particuliers mitoyens construits (...)

Bonnes tables
Christophe Bacquié

L’épopée victorieuse de Christophe Bacquié

DE LA CORSE À LA PROVENCE, CHRISTOPHE BACQUIÉ PEAUFINE DEPUIS VINGT ANS SA CUISINE DE LA MER. IL VIENT D’OBTENIR 3 ÉTOILES AU MICHELIN 2018.

Ce grand gaillard porté en triomphe par ses pairs sous un tonnerre d’applaudissements… Ce fut l’un des plus beaux moments de la remise des étoiles du Michelin le 5 février sous la coupole.Non pas celle de l’Académie française – pas encore ! – mais celle du grand auditorium de la Seine musicale sur l’île Seguin à Boulogne, où étaient rassemblés des centaines de chefs et d’invités.(...)
Étoiles Belle Vie Lire la suite
Il Carpaccio
Infiniment italien Ludovic Nardozza, Michelin France 2015 Pascal Fayet Vincent Crépel,
La toque qui se cache derrière la Porte 12 Björn Frantzén L’agitateur de Stockholm
Asie
Paul Pairet

Paul Pairet

Un chef qui bouleverse les codes
et renverse les habitudes

TOUT RÉCEMMENT AURÉOLÉ DE SA 3E ÉTOILE LORS DE LA SORTIE DU MICHELIN ASIE EN SEPTEMBRE 2017, PAUL PAIRET RÉVOLUTIONNE ET TRANSCENDE, DEPUIS CINQ ANS, LES CODES CLASSIQUES DE LA GASTRONOMIE DANS SON RESTAURANT AVANT-GARDISTE ET EXPÉRIMENTAL DE SHANGHAI : ULTRAVIOLET.

C’est au Café Mosaic à Paris que l’on commença à entendre parler du jeune chef, après plusieurs années d’« errance culinaire » qui l’ont conduit à Hongkong, à Sydney, à Djakarta, avant de revenir en France. Armé de ces années de voyage en Asie et en Océanie, fort de l’influence de ses expériences, il installe son registre de chef (...)



Vin du monde
jean-louis laborde

La fascinante magie
du tokay hongrois

L’autre passion de jean-louis laborde, copropriétaire de château clinet

RIEN NE PRÉDESTINAIT L’INDUSTRIEL JEAN-LOUIS LABORDE, INGÉNIEUR AGRONOME DE FORMATION, À INVESTIR DANS LE FAMEUX VIGNOBLE HONGROIS. L’AVENTURE COMMENCE EN 1991, À LA TOUSSAINT, PÉRIODE OÙ COMMENCENT TRADITIONNELLEMENT LES VENDANGES TARDIVES.

Un ami m’a parlé de la campagne de privatisation des vignes qui s’était engagée en Hongrie après l’effondrement du régime communiste, et plus particulièrement de la vente du château Pajzos, réputé pour ses grandes vendanges tardives. » Jean-Louis Laborde gérait alors deux domaines agricoles de 250 hectares dans le Sud-Ouest : « Au début des années 1990, l’agriculture prenait un mauvais virage, tandis que le marché du vin, après l’éprouvante crise, connaissait une embellie dans les pays émergents. » Il s’est laissé séduire par le projet car la « mise était relativement petite » et les partenaires étaient nombreux, huit au total. La magie du lieu a fait le reste. Comment ne pas être ému par les paysages alentour, les hautes montagnes des Carpates, bien sûr, mais aussi les forêts, joliment entrecoupées de vignes ? Tout relève de l’enchantement ; des brumes matinales montant de la rivière Bodrog jusqu’aux lumières qui semblent se boire : « Je ne connaissais rien au vin, mais j’étais subjugué par la beauté du site. » Les autres partenaires s’étant retirés du projet, Jean-Louis Laborde s’offre pour 6 millions d’euros le château Pajzos et le château Megyer, (...)


Belle Vie
Belle Vie
Belle Vie
Belle Vie
Belle Vie
Belle Vie